L'avenir de la coparentalité

NE DEMANDONS PAS A NOS ENFANTS DE CHOISIR L'UN DE SES DEUX PARENTS, ET BATTONS NOUS POUR LEURS DROITS !!!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'avenir de la coparentalité c'est ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ullysse
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Dim 3 Mai - 12:27

Bienvenue a toi Bâtisseur.
Moui. Ici, c'est une petite, sous structure. Elle peut être pansement pour petite plaie, mais peut être aussi l'écharde dans cette grosse plaie, qu'est la lute pour le pouvoir associatif de certains personnages.
Petit bout de net, qui n'a pour seul but, faire parler de ce qu'est un parent après une séparation. Ce qu'est la vie d'un enfant qui n'a plus qu'une jambe. Qu'un parent, pardon.
Un enfant qui est orphelin d'un vivant. C'est bien trop souvent le cas.
Donc, avec no petits moyens, mais avec une force, celle de l'écoute, on arrivera peut être a porter un grain de sable ou il doit être. Ce n'est que le cumul de grain de sable, qui fera avancer le bousin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bâtisseur



Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : 65
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Dim 3 Mai - 13:54

Very Happy Merci Ullysse,

toute initiative , même la plus petite est préférable à l'inertie tout aussi coupable que l'agressivité adverse.

Que les "parents" des dites associations soient ambitieux PN ou aliénants, ne disqualifie qu'eux même, pas non la lutte des "enfants" membres.

tous les papas ne sont pas digne de ce nom, hélas, dans la réalité du quotidien, hors forums.

cependant les papas , nuls ou au contraire fusionnels ont un point commun, la masculinité.

c'est la première injustice de la vie, bien avant celle des JAF.

nos conditionnements distincts ont tendance à nous faire sur valoriser nos partenaires, ce qui nous conduit souvent à nous concentrer sur elles avant nos enfants.

ce qui a tendance également à différencier nos comportements lors des ruptures et pas à notre avantage. les "mâles " que j' écoute ont le point commun de tomber des nues et d'être au KO debout devant l'évènement, face à une détermination et préméditation adverse.(euh, comme moi d'ailleurs)

bref, condamnés par éducation à jouer avec les pions noir, toujours un coup de retard!

bien sur le tissu informationnel existe pour se défendre et c'est heureux, c'est malheureusement tardif et ces perdants nés que nous sommes sont bien souvent dissuadés dès le départ par la rumeur publique et les vieilles manies de supériorité maternelles.

ils acceptent donc souvent sans plus d'espoir le DVH que beaucoup encore d'entre eux considère eux même comme normal, par conditionnement.

certains sont même plus concernés par la pension alimentaire que par leurs progéniture, pas de quoi pavoiser.

toute information devrait s'inscrire en amont: lâchez un peu le boulot et le rugby les mecs, pensez maintenant a vos enfants et a leur devenir INDÉPENDAMMENT DE LEUR MÈRE si bonne soit elle.

ainsi de plus en plus de parents colporteraient la vérité que ce site énonce dans l'indifférence des non encore concernés!!

face au sida du JAFle préservatif est obligatoire

here i am, au cas ou....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Localisation : SDF Sans Domicile Familial
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 4 Mai - 19:06

un simple constat
Les lois et les structures ne sont pas mauvaises en soit, mais dans leurs applications et les personnalités chargées de les appliquer qu'il y a un dysfonctionnement ENORME, inadmissible et largement constaté et dennoncé par certains parlementaire, comme le Député Houillon, rapporteur de la commission d'Outreau.

Il y a un boulot de reforme a faire, a commencer par le CSN qui sanctionne par un petit blame l'un des plus grand scandale de la justice francaise.
IL Y A HOMICIDE INVOLONTAIRE PAR NEGLIGEANCE, pas grave, un blame et une sucette

Comment ne pas mépriser, comme 60% des francais, une justice aussi malsaine.

_________________
Préservons les enfants des fausses accusations de leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bâtisseur



Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : 65
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 4 Mai - 21:11

tout a fait d'accord, aucune loi ne pourra rendre un parent digne de ce nom, pas plus qu'elle ne pourra rendre les juges compétents et intelligents.

chaque parent doit se prendre en main afin de s'améliorer quite a se faire aider,

chaque juge doit s'efforcer d'être a la hautreur des situation , à défaut de ne pas minimiser les aspects positifs des textes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu1007



Masculin
Nombre de messages : 18
Localisation : Anywhere out of the world
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Mer 6 Mai - 2:15

bâtisseur a écrit:

chaque juge doit s'efforcer d'être a la hautreur des situation , à défaut de ne pas minimiser les aspects positifs des textes !

Là, tu rêves : la seule chose qui obligera la jugerie à faire son boulot, c'est le risque de se manger des balles si elle ne le fait pas.

Le carnage : rien de tel pour faire cesser les saloperies des Nazis actuels.

Mais bon, avec des sodomites passifs avides estimant que les lieux "neutres", c'est mieux que rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bâtisseur



Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : 65
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Mer 6 Mai - 6:54

lULU 1007 a écrit:
Le carnage : rien de tel pour faire cesser les saloperies des Nazis actuels.

Mais bon, avec des sodomites passifs avides estimant que les lieux "neutres", c'est mieux que rien...

Tes propos n'engagent que toi, donc ..

les bons papas traités comme des violeurs, ok, c'est hyper- frustrant et totalement inacceptable.

un papa responsable évitera cependant d'entretenir cette image de soi disant violence masculine,préférera ce pis aller a celui d'une démission derrière les barreaux pour quinze vingt ans!

ce n'est certes pas être un mouton sodomite que de se suicider devant l'injustice et la douleur, comme le font certains papas.

faire le papa weekend est assez frustratoire pour qui veut réellement éduquer et transmettre, mais cela permet au moins de surveiller les actes hostiles et de les limiter, voir de rassurer l'enfant et de l'aider à se défendre.

le carnage, on l'a déjà avec les papas mis au cimetière ou en HP, avec leurs enfants psychologiquement démolis par les irresponsables et pervers qui les remplacent, les séquelles lourdes qui en découlent.

faire assimiler les papas digne de ce nom à de violents terroristes , les marginaliser encore plus dans leur louable différence, d'être plus qu'un porteur de sperme rentable,en ce qui me concerne, c'est NON.

que des actes médiatiques soient mis en place, oui, parce que c'est de nature à faire bouger les choses, mais de grâce , en mettant plutôt en exergue nos capacités à créer , aimer, réparer et développer!

bien sûr l'injustice érigée en dogme ou l'incompétence , alliées à la douleur, peuvent amener toutes sortes de pollutions dans un esprit sain et paisible, mais un être enfant nous élève, par nécessité ,à rester un repère exemplaire d'équilibre lorsque l'hystérie nous en sépare, se disqualifiant elle même du nom de maman.

la menace réelle est donc bien de tomber dans le piège tendu, de répondre a ces provocations hideuses par la démonstration de notre capacité à nous transcender au dessus de nos "ennemis", que sont les vieilles habitudes réactionnelles!

en tuant un voleur, tu deviens un assassin et le voleur une victime! trop beau cadeau!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Localisation : SDF Sans Domicile Familial
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Mer 6 Mai - 14:33

Oui, il est temps de donner une autre image que celle du méchant papa
et j'ai pas non plus envie de me positionner en tant que "victime", je ne suis pas encore battu, emprisonné ni muselé.

_________________
Préservons les enfants des fausses accusations de leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bâtisseur



Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : 65
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Sam 9 Mai - 17:44

Position équilibrée,Pan,

la souffrance de nos enfants nous accable,

le sentiment d'injustice et d'impuissance nous asphyxie,

ces désordres psycho -affectifs endommagent notre socioprofessionnel souvent également,ajoutant les ennuis financiers aux angoisses parentales

nous ne sommes pourtant pas des victimes, à mon sens non plus.

nous ne sommes que des parents responsables et aimants confrontés à un problème parmi tant d'autres sur le parcours qui mène l'enfant à l'adulte que nous devons d'accompagner au mieux.

bien que les conséquences soient démesurées et intolérables en tout point,le problème reste sociologique.

comparer l'enlèvement de l'enfant par un parent au même enlèvement par un étranger n'est pas réellement juste.

il m'a suffit d'être privé de tout contact avec mon fils pendant 50 jours et 50 (longues ) nuits pour mieux percevoir ce que peuvent éprouver les parents dans cette situation!

pas moyen de faire un deuil sur un enfant qu'on ne sait pas mort,

pas moyen de lui porter secours et tendresse,

la porte du cœur reste douloureusement entrouverte, sans que l'on puisse l'ouvrir en grand pour accueillir le petit être, ni la refermer définitivement sur sa tombe.

je plains sincèrement les personnes qui vivent cela des années (comme je plains les kidnappés eux même, bien sur!)

j'ai accueilli la convocation au référé comme une délivrance, une preuve qu'il était encore en vie!!

grâce au substitut et aux gendarmes j'ai enfin pu l'avoir dix secondes au téléphone au bout de trente jours et de pouvoir lui dire que je ne l'abandonne pas et continue de l'aimer fort fut le plus grand luxe de ma (longue) vie.

enfant du divorce, je n'ai jamais vu mon père, même les photos de famille étaient amputées de son image , pauvre silhouette en creux!

à cette époque, le divorce était encore balbutiant et il s'agissait, en période de raréfaction des mâles pris par la guerre et l'industrialisation, de protéger les mères et les enfants de trop d'abandons de famille.

on se souviendra que les jeunes veuves étaient légion, qu'elles découvraient la liberté de montrer leurs jambes dans les bas nylons made in libérateurs, que les pauvres ménagères se voyait déloyalement concurrencées par des modèles plus récents, plus "fémins" et que nombreux étaient les choix de rares hommes encore jeunes et valides de trouver un parti plus alléchant!!

ainsi quand le père , comme le mien , refusait de payer la pension il perdait de facto sa paternité a coup sur!

il eut sans doute été ravi de pouvoir se contenter d'un DVH, le bougre!

ce DVH s'est peu à peu généralisé et transformé en minimum syndical pour beaucoup de pères.

lesquels ne se souciaient pas tous du devenir de leur progéniture, leur venue était souvent une conséquence d'un coup de trop , ou mal tiré , qui ne représentait pour eux qu'une bouche à nourrir dans de nombreux cas.

cet instantané "sépia", que je vous offre en réflexion, me permet de relativiser les choses judiciaires et d'inclure le décalage temporel dans le panorama de l'aberration actuelle.

on a enfin une proportion (certes insuffisante ) de papas aimants et impliqués et ceux la souffrent des préjuges datant de trente ans! c'est très dommage pour eux et encore plus pour les enfants.

qui d'entre nous ignore le pas lent de la justice, qui se donne même officiellement le "délai de justice " avant de lancer une affaire .

pas rare que les gens se raccommodent entre les saisines et la première audience, au civil comme au pénal.

attendu la quantité de gens impliqués dans le système familial, on peut concevoir une certaine lenteur ou lourdeur réactionnelle.

nos combats d'aujourd'hui faciliteront la vie des enfants dans 10/15 ans, peut être moins à l'aide des médias (et bien sur des assoces lobbies de pression).

la retraite attend les magistrats actuels et leurs archaïsmes intellectuels, les prochains auront sûrement vécu plus de cas comme les nôtres dans leur chair, seront mieux formés et préparés à ce conflit relativement récent et minoritaire puisque trop de papas encore jouent le rôle du grand guerrier et ne s'occupent pas assez de leurs enfants.

le chômage et la crise feront de plus en plus de pères au foyer (ou au jardin) , les mentalités Jaffiennes évolueront avec le même décalage.

j'ignore le nombre de magistrats en cause et si une simple circulaire suffirait à recentrer leur jugement sur l'équité sexuelle,, dans l'intérêt des enfants.

les travailleurs sociaux concernés ne perdraient pas pour autant leur emploi, mais seraient reconvertis dans la prévention et le suivi éducatif, comme les employés de l'URSSAF pléthoriques et rendus obsolètes par l'informatisation se sont vus recyclés en contrôleurs!

courage et patience donc à nos enfants!!

mais, comme j'ai assisté ma première compagne dans ses luttes contre l'inégalité sexuelles, les femmes et leurs assoces ne devraient elles pas être sollicitées??

puisque les mamans déficientes en nombre croissant ternissent bien leur image, elles pourraient à leur tour associer l'égalité parentale au menu de leur chasse aux tyrans!!

ainsi peut être réconcilieraient elles la femme , la maman, (celle qu'on appelle souvent encore a son dernier souffle) et les papas déçus de ne pas être reconnus dans leur démarche égalitaire et leur compétence croissante à devenir un partenaire incontournable dans l'épanouissement de leurs enfants?

mais sans doute suis je encore assez enfant pour rêver,non??

ni victime , ni bourreau juste un bon papa qui ne souhaite que de devenir excellent, si on lui en laisse le droit!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voilavoi
Invité



MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Sam 11 Juil - 21:35

@Batisseur
tu dis "ni victime , ni bourreau juste un bon papa qui ne souhaite que de devenir excellent, si on lui en laisse le droit!!!"

Ca existe pour sûr (
mais il y a un paquet de "pas gentils du tout" dans les tribunaux. Ils obtiennent souvent gain de cause, des momes vu comme un trophé (André) le manteau de "victime" d'une justice "matriarclae" (selon certains) sur le dos .
Là je doute du "bon papa" moi Shocked


"les papas déçus de ne pas être reconnus dans leur démarche égalitaire "

tu voulais dire "complémentaire" ? L'egalité ne se trouve ni au sein d'un couple (parentale ou non) ni ailleurs non plus.
Idem auprés de l'enfant, il a moins besoin d'un temps egalitaire de presence (de toute façon en grandissant il dira ses besoins lui meme) que de parents complémentaires qui tiennent leur role (leur rang) et qui malgré leur prpore conneries, savent mettre de coté leurs histoires d'ego (et de possesion pour certains ) et oeuvrer dans une separation la moins "douloureuse" possible, pour des momes qui DE TOUTE FACON sont deja en "souffrance" du fait de cette séparation.

Maintenant cé sans compter sur des "taré(e)s", des "bien placés" des" accointances" et des pervers, qui souhaitent AVANT TOUT mettre l'autre à genoux.

Si c'est insupportable pour un (bon)pere, c'est sans commune mesure avec l'arrachage de trippes que vivent des (bonnes) meres. Comment vivre sereinement et EN CONFIANCE face à un parent qui demande une part egalitaire d'enfant MEME BB. Cette demande estje trouve totalement inadapté pour des petits enfants mis en ballotage malgré les besoins de reperes, de soins et de rythmes perennes. Idem pour les nouvo compagnons, qui peuvent "tomber" sur le mome (encore faut il ke la mere les laisse faire), meme si l'on sait que les peres refont plus rapidement et en nombre, un couple.
Alors comment on fait ? Si, en face, tu as ce parent qui ferme les yeux sur des symptomes de souffrance, et que ton enfant devient l'ENJEU pour te faire plier ? Tu entends le juge parler de droits "A", ton mome mal, et une plainte au penal si tu ne laisse pas cet enfant a l'autre parent!
Chaud scratch
Revenir en haut Aller en bas
bâtisseur



Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : 65
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Sam 11 Juil - 22:14

Very Happy ton post est très intéressant et bien tourné!

complémentaire, certes, est le mot juste dans le rôle parental, mais lorsque je dis égalitaire c'est du judiciaire dont je parle et c'est bien une revendication!

l'enfant trophée, dis tu?? il n'a pas plus de papa que de maman si l'un des deux se comporte ainsi!

les accointances de certains hommes dits puissants, ok, ça existe, mais si 90% des enfants sont chez leurs mères, ça prouve que les favoritismes ne sont pas à leur avantage.

tu parles de papas monstrueux, oui, il y en a et des beaux pères abusifs aussi, nul ne conteste.

je ne crois pas cependant que la violence féminine soit inférieure à celle des hommes, selon certaines sources , 53% des violences sur enfants incombant aux mères.

des études montrent que la résidence principale chez la mère ,loin de réduire la tension ne fait que l'augmenter et engendre même l'arrivée de violence chez la mère qui ne se manifestait pas avant!

tu auras beau stigmatiser et caricaturer les hommes comme tu le fais , je ne serai jamais preneur,car au quotidien ,je vis l'angoisse entre les visites de mon fils.

sa mère l'a volé brutalement comme sa cupidité la pousse à voler chez leclerc!!

sans plus de scrupule puisque rassurée par son avocatE sur la probable obtention de la résidence à une femme.

parce qu'a chaque visite de mon fils, je reçois ses doléances et ses prières de le sortir de la!

parce que le weekend de la fête des pères, j'ai passé une bonne partie de la matinée a la gendarmerie pour porter plainte pour violence sur mineur suite aux coups portés par sa mère(si on peut dire).

parce que rien dans mon attitude ne justifie la sienne , conciliant et paisible la séparation, je la souhaitais la moins dramatique possible.

j'ignore tout de ton cas, bien sûr, comme j'ignore les vraies raisons de ta présence sur ce forum,

je te réponds cependant paisiblement et je pense d'une manière non sectaire, a dogmatique,équilibrée.

l'âge de l'enfant ne change pas grand chose au problème ,à mon sens, hormis la période d'allaitement.

dans mon cas, je chantonnais près de la poche placentaire et le lien a toujours été plus fort entre nous qu'entre sa mère et lui.

elle ne le doit qu'a ses propres carences que j'ai naturellement compensées de mon mieux!

eh oui, les mamans bidon ça existe plus qu'on ne le croit!!

Les bébés congelés en attestent très bien, le SMPP et le SAP confirment la dégringolade des qualités éducatives et affectives des mères en parallèle a l'amélioration des pères.

une justice sans parité ne peut prétendre à l'équité.

les législateurs rendront bientôt caduques ces échanges et ce sera justice!

si tu crois qu'en voyant mon fils défiguré a la sortie de l'école je n'ai pas ressenti cela dans mes tripes c'est vraiment que tu crois à ce discours obsolète sur le lien "maternel"

si tu crois que mon adrénaline est restée inchangée, tu te plantes gravement!

Mâle ou femelle on aime nos enfants de la même force le fait de les avoir portés ne crée pas de" plus" évident, car des que les endorphines liées à la grossesse se sont rééquilibrées ,on assiste au retour en force de la personnalité pré conceptuelle et a la dégradation comportementale de la mère devant l'enfant.

perso, je croyais bien que de devenir mère allait changer le caractère particulier de la dame et lui faire gravir un niveau de conscience, je suis parmi ceux qui ont payé pour apprendre que l'instinct maternel tant vanté n'est qu'une théorie fumeuse et dépassée.

la société change, les mères aussi et ce n'est pas souvent dans le sens qualitatif, conso oblige!


bonne maternité Voilavoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Localisation : SDF Sans Domicile Familial
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Dim 12 Juil - 15:04

@ voilavoi

Citation :
Si c'est insupportable pour un (bon)pere, c'est sans commune mesure avec l'arrachage de trippes que vivent des (bonnes) meres. Comment vivre sereinement et EN CONFIANCE face à un parent qui demande une part egalitaire d'enfant MEME BB. Cette demande estje trouve totalement inadapté pour des petits enfants mis en ballotage malgré les besoins de reperes, de soins et de rythmes perennes.

Ces "vérités dogmatiques" viennent d'ou ?
Cites tes sources s'il te plait, si elle existent.
je suis curieux de savoir qui a pu pondre un truc pareille Rolling Eyes

les enfants ont besoin de leurs deux parents, y compris et en particulier lorsqu'ils sont très jeune et même BB. Tu parles de repèreS mais visiblement tu n'en admet qu'un seul.

Généralement, le père est un empêcheur de fusionner en rond, et c'est pas l'enfant qui a besoin de cette fusion.
En france, 40% des enfants confiés a leur mère ne voient plus ou très peu leur père, contre 17% dans le cas contraire. SOURCE INSEE

_________________
Préservons les enfants des fausses accusations de leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voilavoi
Invité



MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 13 Juil - 21:36

Hum... j'espere que VOS meres ont été "maternitudes" messieurs (visiblement cé un GROS mot) Shocked

J'ai parlé de cas autour de moi et vous répondez pourcentages et statistiques et acronymes scratch
"Les bébés congelés en attestent très bien, le SMPP et le SAP confirment la dégringolade des qualités éducatives et affectives des mères en parallèle a l'amélioration des pères."

Si c'est un forum qui entretient les arguments d'sos papa, en effet j'ai commis une erreur ... ma vue baisse.. j'vais cru lire "nous sommes un groupe de parents, totalement libre et sans étiquette, qui souhaitons bouger pour nos enfants !"

Une erreur ! je vous laisse en votre compagnie rendeer
Revenir en haut Aller en bas
dan69



Masculin
Nombre de messages : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 13 Juil - 21:47

encore une folle qui s'est égarée ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Localisation : SDF Sans Domicile Familial
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 13 Juil - 21:53

aucuns argument = attaques de nos mamans sans fondement

_________________
Préservons les enfants des fausses accusations de leurs parents.


Dernière édition par Pan le Lun 13 Juil - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audrey Dauphins
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 580
Age : 40
Localisation : Oise
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 13 Juil - 22:16

Citation :
@Batisseur
tu dis "ni victime , ni bourreau juste un bon papa qui ne souhaite que de devenir excellent, si on lui en laisse le droit!!!"

Ca existe pour sûr (
mais il y a un paquet de "pas gentils du tout" dans les tribunaux. Ils obtiennent souvent gain de cause, des momes vu comme un trophé (André) le manteau de "victime" d'une justice "matriarclae" (selon certains) sur le dos .
Arrow entièrement daccord avec toi, de la meme maniere que je dirais qu'il y a un paquet de "pas gentilLES du tout"
Là je doute du "bon papa" moi Shocked
Arrow moi je ne doute pas du bon papa, mais plutot du bon parent, car la connerie n'a pas de sexe ;-)


"les papas déçus de ne pas être reconnus dans leur démarche égalitaire "

tu voulais dire "complémentaire" ? L'egalité ne se trouve ni au sein d'un couple (parentale ou non) ni ailleurs non plus.
Idem auprés de l'enfant, il a moins besoin d'un temps egalitaire de presence (de toute façon en grandissant il dira ses besoins lui meme) que de parents complémentaires qui tiennent leur role (leur rang) et qui malgré leur prpore conneries, savent mettre de coté leurs histoires d'ego (et de possesion pour certains ) et oeuvrer dans une separation la moins "douloureuse" possible, pour des momes qui DE TOUTE FACON sont deja en "souffrance" du fait de cette séparation.
Arrow je suis daccord sur le fait que le temps ne doit pas forcément etre égalitaire, je dirais juste faire selon les besoins de l'enfant afin que chaque parent puisse exercé leur role(leur rang). seulement il faut ouvrir les yeux, aujourd'hui malheureusement peu de parent sont suffisemment intelligent pour penser aux interets de l'enfant qui est detre aupres de ses deux parents, donc il faut bien trouver une solution et à celle ci je ne vois que la RA. après évidemment, si les parents savent mettre leur histoire d'égo, les choses se feront tout seul et à ce moment là, l'enfant verra de maniere à peu près équivalente ses deux parents.

Maintenant cé sans compter sur des "taré(e)s", des "bien placés" des" accointances" et des pervers, qui souhaitent AVANT TOUT mettre l'autre à genoux.

Si c'est insupportable pour un (bon)pere, c'est sans commune mesure avec l'arrachage de trippes que vivent des (bonnes) meres. Comment vivre sereinement et EN CONFIANCE face à un parent qui demande une part egalitaire d'enfant MEME BB. Cette demande estje trouve totalement inadapté pour des petits enfants mis en ballotage malgré les besoins de reperes, de soins et de rythmes perennes. Idem pour les nouvo compagnons, qui peuvent "tomber" sur le mome (encore faut il ke la mere les laisse faire), meme si l'on sait que les peres refont plus rapidement et en nombre, un couple.
Alors comment on fait ? Si, en face, tu as ce parent qui ferme les yeux sur des symptomes de souffrance, et que ton enfant devient l'ENJEU pour te faire plier ? Tu entends le juge parler de droits "A", ton mome mal, et une plainte au penal si tu ne laisse pas cet enfant a l'autre parent!
Chaud scratch
Arrow comment on fait, je t'ai donné la solution, plus haut !
quand aux sois disant ballotage, dans ce cas on a cas pas se séparer tant que l'enfant est bébé alors !
un enfant, meme bébé s'adapte très bien, dailleurs la preuve, plein d'enfant sont balotés de nourrices en nourrices en passant par les crèches car on en a pas le choix !
à choisir je prefere qu'il soit baloté chez SES parents plutot que chez divers inconnus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avenir-des-enfants.forumactif.info
bâtisseur



Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : 65
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 13 Juil - 22:19

bof, si elle connaissait ma vie, elle saurait que je n'ai pas besoin de statistiques pour connaitre les limites de la monoparentalité maternelle!!!

j'ai donné, hélas!!

alors les trucs genre, on est maman dans les tripes, je me marre doucement, je peux attester que c'est tout pipeau!!

comme si on me disait que tous les papas sont dignes de ce nom!

je me suis dit que ca sentait le troll, mais bon, pas une raison pour ne pas tenter le dialogue constructif!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ullysse
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 20 Juil - 9:54

Et dire que j'allais passer a coté de ça !!

Comment dire :

Elle est venue, elle a pondue et elle est repartue.

Je n'arrive toujours pas a comprendre ce "genre" de personne. Mais peut être suis-je trop équilibré pour cela.

Ce sont ces propos qui génèrent ce qui ne devrait jamais exister. Ce qui n'est que le fruit de la connerie. "La lutte des genres".

Ce n'est pas bien grave, il faut faire avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pan
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 222
Localisation : SDF Sans Domicile Familial
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 20 Juil - 11:55

Oui, ce genre d'attitude nombriliste mène directement a l'exclusion et ne sert qu'a justifier la monoprantalitée.
Comment faire admettre a ces personnes que la coparentalité n'est pas un moyen de leurs voler leurs enfants ?

_________________
Préservons les enfants des fausses accusations de leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ullysse
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 20 Juil - 12:57

Avant toute chose, je pense que cela ne touche qu'une toute petite partie de la population féminine.

Je m'explique. Et les calcules sont a la louche. On est pas a quelques cas près.

Un couple sur deux ne se sépare pas.
Sur les 50% qui se séparent, une fois sur deux, cela se passe bien.
Reste 25%, sur le total. Qui sont réduit a 10% des séparation, soit 5% du global, après un an.
Et ce n'est que dans ces 5%, qu'une partie, disons 1 ou 2/10ème de ces cas (soit 0.5 a 1 % du global), qu'il y a un ou une malade. Un ou une. Donc pour les nanas, c'est a diviser (pas par deux, mais on n'est pas a ça près)

On doit tout juste tourner à 1% du couple qui finissent dans une situation ou il y a de gros gros problèmes. Et plus les comportements sont tordus, plus le nombre se réduit.

Dans ces cas là. Je suis persuadé qu'il n'y a que le bâton, pour faire avancer. La carotte, a fonctionné pour les autres cas de séparation.

Une refonte de la vision de la séparation en France, est à prévoir.
1/ Une vue d'ensemble qui mette en avant, les 3 pôles de ce qu'est le quotidien d'un enfant. Mère, père et vie sociale.
2/ l'obligation de résultat, au niveau de la médiation. Avec suppression du constat de non conciliation.
3/ Sanction pénal, pour le parent qui se refuse a cette médiation. Ou qui entrave la relation de l'enfant avec son autre parent. Et ce quelque soit la pratique utilisée.

Il n'y a que comme cela, que tu pourras, a mon sens, faire plier des malades comme ça. Elles ne sont qu'un faible pourcentage, que l'on pourrait très bien qualifier de "pathologiquement déficientes".
geek

Ha, ça va mieux moi. J'avais un petit coup de mou ces jours ci, mais je sens que la forme revient.

A qui le tour ? Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bâtisseur



Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : 65
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 20 Juil - 16:58

dis Ullysse, c'est quand que t'es député , hein ,dis??

bon, même sénateur si il n'y a que ça........

parce qu'en attendant les conneries continuent et les enfants ramassent grave!!

allez, steup, Ullysse, fais campagne, j'votouillera pour toi, promis!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ullysse
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 20 Juil - 17:17

Il me semble que j'ai le suivant sur la liste !! Basketball

si tu ne savais pas comment me traiter de vieux débris liquides, c'est fait !!

donc :

Sénateur ! Et doyen de l'assemblé qui plus est.
Pourquoi ne pas non plus, me faire enfiler le costume vert, des pépés académistes (spécialiste du scrabble).
Voir bien même, de l'académie de médecine. Là on arrive au best of the best. Le plus jeune, cela fait 30 ans qu'ils n'a pas officié, mais il arrive a donner son avis sur la médecine de nos jours.
Comme quoi, si l'on cherche les incohérence, on en trouve a tous les coins de rues.

Mais ne nous égarons pas.

Je souhaiterais, au passage – fermement, clairement, sans ambigüité, sans la moindre animosité, elle est bien la femme du charcutier et en toute sincérité verbale - rappeler a MONSIEUR, qu'il est bien plus vieux débris que moi.

Ça c'est fait.

Si non, la politique, faut être pourri un minimum, et je pense avoir quelques carences dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bâtisseur



Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : 65
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   Lun 20 Juil - 17:23

YOUPPEEE, je me suis fait un pote de plus!!

bon, ben piske je ne peux pas compter sur toi pour faire passer ces lois si intelligentes zé indispensables,

vais devoir me résigner, car, si c'est lâge qui a le pouvoir, vu ce qu'ils savent de la paternité actuelle (eux aussi trente ans sans officier), ce n'est pas cette automne que les conflits s'arrêteront!*

on croisera d'autres trolls d'ici là!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'avenir de la coparentalité c'est ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'avenir de la coparentalité c'est ...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» L'avenir de l'Orne.
» L'avenir économique de Cherbourg.
» Le chameau est l'avenir du tracteur.
» L'avenir va vers les groupes "hétérarchiques"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'avenir de la coparentalité :: Présentation :: Qui sommes nous ?-
Sauter vers: